Denoncer Une Prostituée

denoncer une prostituée Dénoncer une prostituée est l’une des choses les plus difficiles à faire dans le monde aujourd’hui. Ce n’est pas aussi facile qu’il y paraît. Beaucoup de gens vous diront qu’ils ne savent pas quoi faire, ils ne savent tout simplement pas comment dire le mot «abomination» et ferment les yeux ou les pieds sur le côté. Ce n’est qu’à moitié vrai, car si vous dites que vous ne savez pas comment dénigrer une prostituée est la première étape, ce n’est pas forcément la chose la plus difficile à faire. En fait, c’est le plus simple.

D’abord et avant tout, si vous êtes un bon chrétien, un excellent père de famille, et que vous vous occupez de votre femme et de vos enfants, vous n’avez rien à craindre de la femme que vous avez épousée. En bref, la prostitution est une abomination, mais parce que nous vivons dans la Parole de Dieu, beaucoup de gens pensent qu’il est normal de s’impliquer dans l’industrie de la prostitution et même d’épouser une prostituée. Le problème avec cela est que la Bible dit que les fornicateurs et les adultères n’entreront pas dans le royaume des cieux, alors pourquoi voudriez-vous vous mettre dans une telle position? C’est une position difficile à prendre à cause de ce que la Bible dit à ce sujet, et cela devrait être très évident.

Ce avec quoi beaucoup d’hommes et de femmes chrétiens luttent lorsqu’ils s’engagent dans l’industrie de la prostitution, c’est le fait qu’ils parlent d’un acte immoral. Bien que ce ne soit pas illégal, il s’agit toujours d’un acte immoral. Il y a quelque chose qui s’appelle «mettre le doigt sur la balance», et quand vous commencez à faire des choses immorales à d’autres personnes, vous mettez littéralement le doigt sur la balance. Plusieurs fois, ces soi-disant «bons chrétiens» découvrent que lorsqu’ils font cela à d’autres personnes, ils doivent souvent défendre leurs actions. Donc, en substance, ce que fait le «bon chrétien» lorsqu’il s’implique dans le jeu de la prostitution, c’est non seulement qu’il tolère ce comportement, mais aussi le justifie par ses croyances religieuses.