Loft Story Prostituee

Dans son chef-d’œuvre Le Maître, Henry David Thoreau décrit l’opiacé des masses: l’histoire du loft. Le Maître décrit la vie d’un écrivain vivant dans les bois idylliques, loin de la civilisation, et séparé de ceux qui ont besoin de lui par la distance: une personne solitaire, sans travail, malheureuse, dont les seuls compagnons sont son chien et un assortiment d’oiseaux qui inclure deux singes. Pour échapper aux rigueurs de la vie quotidienne, il prend le côté le plus sauvage des bois et communie avec la nature. C’est de cet environnement – la nature – que l’opium peut être dérivé. Selon le mythe du Maître, à son retour de «vacances», une semaine plus tard, dans une explosion d’énergie induite par la cocaïne, il est ramené dans sa cabine par un ours brun nommé Panthro.

Pour de nombreux écrivains, l’idée de créer un héros à partir d’un homme qui manque de mobilité sociale et de contrôle sur ses facultés de pensée et d’action – cet auteur s’est lui-même inclus dans cette équipe d’écrivains – était convaincante. Ainsi, dans Le Maître, l’auteur consacre beaucoup de temps à construire le personnage de Panthro. Ce n’est que lorsque l’événement culminant du roman se déroule en présence d’autres personnes et que son histoire s’arrête brusquement que l’auteur suggère que l’opium aurait pu jouer un rôle clé dans sa production. Pour un écrivain comme John Steinbeck, qui a écrit le roman alors qu’il était en prison après avoir été arrêté pour sa condamnation pour possession d’héroïne, et qui semble avoir un penchant pour la drogue depuis toujours, la suggestion d’un lien possible entre l’opium et l’esprit de l’écrivain était presque irrésistible. “C’était comme si,” dit-il un jour, “plus j’utilisais ce truc, plus je le manquais.”

Ce n’est que plus tard que nous découvrons qu’il y avait d’autres liens entre l’histoire du loft et l’opium. Quand Peter Brand écrit sur la Chine dans son livre The Years of Love que l’opium devient une clé de l’histoire de deux jeunes amoureux: “La lune et moi nous jetions des pensées d’amour, et elle m’a poussé sous les étoiles blanches, alors que j’étais assise à côté la rivière dans la solitude de mes pensées. ” Ces deux jeunes amoureux sont initiés à l’opium à leurs débuts. Il y a certainement un lien étroit entre l’opium et l’esprit du héros du roman. loft story prostituee